Soins aux diabétiques

Le diabète 

Le diabète se caractérise par une hyperglycémie chronique, c'est à dire un excès de sucre dans le sang et donc un taux de glucose (glycémie) trop élevé.

C'est un trouble de l'assimilation, de l'utilisation et du stockage des sucres apportés par l'alimentation.

Il existe 2 types de diabète :​

  • Le diabète de type 1 (insulinodépendant) est découvert habituellement chez des sujets jeunes.

  • Le diabète de type 2 (non-inulinodépendant) apparaît généralement chez des sujets de plus de 40 ans.

Le surpoids, l’obésité et le manque d’activité physique sont la cause révélatrice du diabète de type 2 chez des personnes génétiquement prédisposées. Sournois et indolore, le développement du diabète de type 2 peut passer longtemps inaperçu : on estime qu’il s’écoule en moyenne 5 à 10 ans entre l’apparition des premières hyperglycémies et le diagnostic.

Les complications du diabète

Quel que soit votre type de diabète, vous êtes exposé à des risques de complications affectant différents organes ou fonctions de votre organisme.
Celles-ci peuvent se manifester par des symptômes mais sont souvent silencieuses. Elles correspondent aux effets d’un diabète déséquilibré sur l’organisme.

Les hyperglycémies répétées, prolongées, et le déséquilibre du diabète provoquent une altération des nerfs et des vaisseaux et, par voie de conséquence, une altération de certaines cellules de l'organisme, avec des répercutions sur plusieurs organes.
 

Cela s’explique par le fait que ce sont les vaisseaux sanguins qui permettent au sang de circuler et d’irriguer tout le corps jusqu’aux organes, et que les nerfs transmettent les messages nerveux du cerveau aux organes. Leur altération entraîne donc des complications dans l’organisme.
 
Les complications liées au diabète peuvent toucher :
les nerfs, le cœur, les artères, les yeux, les mains, les pieds, les reins ou encore les dents.

Le pied diabétique et ses affections

Les complications qui touchent le pied sont étroitement liées à la diminution de la sensibilité empêchant la perception de petites blessures ou anomalies du pied (crevasses, cors, durillon, mycose)

Les complications graves sont :

  • Mal perforant plantaire : commence généralement par une petite plaie qui ne cicatrise pas

  • Cicatrisation difficile

  • Risque d'amputation

Prévention et pédicurie

La sécurité sociale prend en charge sur prescription médicale entre 4 et 6 séances de prévention des diabétiques à partir du moment où le patient à une neuropathie (perte de sensibilité du pied) et une artériopathie (problème de circulation sanguine).

Dans tous les cas, un certains nombre de bonnes pratiques est de mise : 

  • Contrôle au moins une fois par an de l'état de vos pied par un professionnel

  • Hygiène des pieds, des orteils et des ongles

  • Soins et traitement adapté à chaque blessure ou anomalie du pied

Tous ces réflexes et bonnes pratiques sont là pour que vous gardiez les pieds en bonne santé et empêchez les complications graves de s'installer.